La Thaïlande avec un handicap

share on:

À l’heure actuelle, 10% de la population mondiale vit avec un handicap et les chiffres ne cessent d’augmenter. Vivre avec un handicap implique souvent des frais importants et une vie quotidienne avec ses propres difficultés. De nombreuses personnes se posent la question d’expatriation dans un pays où la vie est moins coûteuse ou du moins voyager loin, prendre le large, pour se changer les idées. Mais est-ce réellement possible?

 

En Thaïlande, il y aurait plus de 2millions de personnes vivant avec un handicap ce qui représenterait environ 3 à 4% de la population. Selon les croyances traditionnelles, avoir un handicap serait une « punition », un retour de karma pour les erreurs commises dans les vies antérieurs. On peut observer un retard notable par rapport aux pays limitrophes et aux infrastructures actuelles adéquates. Aucune réelle politique d’aménagement et d’accessibilité n’a encore été mis en place, mais rassurez-vous, à plus petite échelle les choses sont différentes et surtout, les choses bougent!

 

Se déplacer au royaume

L’arrivée se fera très certainement par l’aéroport et ce dernier est très bien aménagé que ce soit au niveau des services ou des aménagements.

Wheelchair-cabÀ Bangkok, le BTS peut être difficile d’accès pour les personnes à mobilité réduite, car bien qu’il soit équipé d’ascenseurs, beaucoup ne sont pas fonctionnels. Il sera recommandé d’utiliser les taxis, UBER ou de passer par des agences spécialisées qui propose des taxis adaptés.
Pour les transports tel que le BTS, les personnes en charge de surveiller les rames aident les personnes ayant un handicap à se déplacer. Ils sont équipés de sortes de talkie walkie pour pouvoir communiquer entre les personnes des différentes stations et peuvent superviser le voyage pour aller d’une zone à une autre, avec un accompagnateur à l’arrivée.

À Hua Hin, une chaîne de taxi est spécialisée dans les déplacement pour les personnes à mobilité réduite

Évoluer librement et sans être dépendant de quelqu’un en Thaïlande peut parfois s’avérer difficile, surtout dans les grandes villes, car peu d’aménagement existent pour faciliter les accès mais les personnes dans le besoin pourront toujours compter sur la bienveillance et la serviabilité des thaïlandais qui sont toujours prêt à aider de bon coeur.

 

Peuple thaïlandais et handicap

Comme émis dans le paragraphe précédent, les thaïlandais sont naturellement enclin à aider, cela fait partie intégrante de la culture du pays. Les personnes ayant un handicap seront sollicitées sans même demander lorsqu’elles rencontrerons une difficulté quelconque. Cela se fait tout naturellement.

White-Cane_0758Au pays du sourire, les gens ne cachent pas leur curiosité. Ne soyez pas étonné de quelques regards insistants, de questions ou même parfois de gestes qui pourrait paraître déplacés dans d’autres pays mais qui sont ici seulement un signe de bienveillance et de curiosité. Il n’y a pas de gêne par rapport au handicap en Thaïlande, contrairement à ce qu’on peut parfois voir dans les pays européens, où on évite de regarder une personne ayant un handicap et où la personne valide traite l’handicap avec pitié.
En Thaïlande, ces élans de curiosité viennent du coeur et ne représentent en rien une intention ou une action malsaine, cela pourrait être comparable à un comportement de grand enfant, dans toute son honnêteté.

Il est agréable pour la personne vivant avec un handicap de ressentir au royaume une grande considération et attention.

 

Quelle destination choisir?

Sachez que ce n’est pas forcément dans les plus grandes villes que l’accès est le plus facile. Dans la capitale, les trottoirs sont hauts, pas toujours de bonne qualité et il y a une forte densité humaine qui rend l’accessibilité et le déplacement compliqué. La voie publique de Bangkok est un vrai espace de vie à part entière.
Il est conseillé, pour ceux qui souhaite s’expatrier ou ceux qui souhaite voyager en minimisant au plus les tracas quotidien, de se rapprocher des villes de taille moyenne comme Chiang Mai ou Pattaya, où un grand nombre d’expatrié français en fauteuil roulant vivent déjà.

De nombreux sites incontournables sont accessibles aux personnes à mobilité réduite dans les différentes villes du royaume.

 

P1050035

 

Le logement

Des chambres d’hôtes et certains organismes tel que Asiegolf proposent des logements adaptés à des prix convenables et aident même à l’organisation du voyage. Ils savent quels coins et activités sont accessibles, lesquels le sont moins et peuvent répondre aux inquiétudes des personnes, les rassurer et les accompagner.
Pour un confort total et une indépendance complète, les hôtels ou condominiums haut de gamme bénéficient d’infrastructures et de services de grande qualité. Le prix est bien entendu un peu plus conséquent.

Les maisons en Thaïlande sont généralement fonctionnelles pour des personnes ayant un handicap. De grands espaces qui facilitent le déplacement, des salles de bain naturellement adaptées, car pas de bac de douche (bouche d’évacuation et sol incliné permettant à l’eau de s’écouler) ce qui facilite l’installation de fauteuil ou système spécifique.

 

Les soins, aides et organismes

La Thaïlande possède des hôpitaux de pointe et des services médicaux de grandes qualités. Le prix pour des aides à domicile est peu élevé et a bonne réputation. Il existe de nombreuses associations et organismes, (la plupart en anglais) pour accompagner et renseigner les personnes en cas de besoin dans leur vie de tous les jours.