share on:

Il existe deux genres différents de danse traditionnelle classique thaïlandaise : le « Khon » et le « Lakhon ». Toutes deux sont des formes d’art dramatique et cherchent à dépeindre une histoire, exprimer des sentiments, conter…

.

Le Khon

A l’origine, le Khon n’était dansé que par des hommes. C’est une forme de théâtre dramatique. Traditionnellement, cette danse devait être effectuée en portant costumes et masques fastueux. Les masques leur couvraient le visage, les empêchant ainsi de parler et de raconter oralement leur histoire. C’est donc un choeur situé à côté de la scène qui est chargé de conter les épisodes du Ramakien, qui contient les mythes fondateurs de l’hindouisme. Ces contes s’effectuent souvent par le biais de poèmes et de récitals.

A la manière du théâtre tel que nous le connaissons, les costumes diffèrent en fonction des personnages joués et les masques, comme cela a pu être le cas lors des tragédies grecques, se distinguent par les sentiments qu’ils renvoient : colère, joie, peur … La chorégraphie n’évolue pas, elle entretient la culture traditionnelle classique thaïlandaise. Les danseurs effectuent de nombreuses acrobaties et mouvements compliqués afin de raconter au mieux leur histoire. Egalement, étant donné que cette danse n’était originellement joué que par des hommes, ces derniers se déguisaient en femme s’ils devaient jouer le rôle de l’une d’elles.

De nos jours, la plupart des représentations sont réservées aux touristes, friands de ce genre de spectacle, mais la famille royale reste très fidèle à ce genre de pratique traditionnelle. Il faut également noter qu’en règle générale, les représentations durent très longtemps, pouvant aller de 3h à … 8h d’affilée ! Si vous souhaitez voir un extrait vidéo de ce fameux Khon, vous pouvez cliquer ici.

.

 

Le Lakhon

Le Lakhon, à la manière du Khon, s’inspire du Ramakien mais également des écritures les vies antérieures de Bouddha, les Jataka. C’est une forme de théâtre dansé qui exprime les sentiments des personnages à travers les expressions des danseuses. Ce sont en effet uniquement des femmes qui pratiquent le Lakhon, qui commencent dès leur plus jeune âge. Cet art est extrêmement complexe à maîtriser car il nécessite un entraînement intense et un grand effort physique. De ces danseuses se dégage également une grâce infinie qui nécessite des années de travail pour espérer l’acquérir.

Le Lakhon est une danse toujours interprétée à plusieurs ou en groupe. Une danseuse de Lakhon ne peut pas être toute seule sur scène pour exercer son art. L’histoire est quant à elle contée par un choeur chantant situé non loin de la scène. Si vous souhaitez également voir une vidéo qui mettra des images sur ces mots, en voici un aperçu ici.

Les instruments traditionnels dans ces spectacles ont également un rôle prépondérant et l’art musical thaïlandais reste encore une merveille à découvrir au sein de la culture locale. Si vous souhaitez en apprendre plus sur ces fameux instruments, n’hésitez pas à consulter notre article sur les instruments de musique thaïlandais.