Infrastructures de qualité

Une médecine de qualité, un accès aux soins rapide, à faible coût

Infrastucture Thaïlande

L’histoire du système de santé Thaïlandais a bénéficié de circonstances historiques très favorables: le père de l’actuel souverain, le Prince Mahidol de Songkla, a obtenu son MD (Medical Doctor) de la Harvard Medical School au début du siècle dernier et a encouragé depuis longtemps l’établissement de liens étroits entre la formation des médecins américains et thaïlandais. Ainsi, la plupart des médecins exerçant dans les hôpitaux urbains ont étudié aux Etats-Unis (ou en Europe). C’est le cas des hôpitaux situés dans les villes où Company Vauban commercialise des logements (Bangkok, Pattaya, Hua Hin, Pukhet). Ces hôpitaux bénéficient également des technologies les plus avancées.
Par ailleurs, le coût de la main d’œuvre (médecins, mais aussi infirmières et personnel d’entretien) étant nettement inférieur à celui des pays développés, la Thaïlande présente des tarifs extrêmement compétitifs, tout en offrant une médecine de qualité et un accès rapide aux soins. Ainsi, que vous soyez encore sous le régime de la sécurité sociale française, que vous cotisiez à la CFE, ou  que vous souscriviez une assurance privée sur place (voir notre rubrique spécifique), la prise en charge totale de vos frais d’hospitalisation ne sera pas un souci en Thaïlande.Pour ce qui est des consultations courantes, sachez qu’en Thaïlande, les médecins consultent à l’hôpital.Là aussi, vous bénéficierez d’un accueil rapide. Pour une consultation « classique » (maux de tête, de gorge, d’estomac…), le prix des consultations varie entre 10 et 20 €, médicaments compris. Là encore, le remboursement de ses soins ne sera pas en problème. Sachez aussi que se procurer des médicaments basiques sans ordonnance en pharmacie est chose facile et bon marché, et les pharmaciens, tout comme en France, ont suivi des études paramédicales, et parlent généralement anglais. Par exemple, 10 comprimés de 500mg de paracétamol vous coûteront 10 baths, soit à peine 20 centimes d’euros.

Le prix très compétitifs des soins explique que la Thaïlande est devenue une destination leader du « tourisme médical » à l’échelle mondiale. Entre 2002 et 2008, le nombre de patients étrangers dans les hôpitaux thaïlandais à plus que doublé passant de 620.000 à 1,45 millions. Les Etats-Unis, dont le système de santé (en cours de réforme) ne permettait pas à la plupart des citoyens américains de bénéficier de soins de qualité dans leur pays, en était le principal moteur. De nombreux patients sont également originaires du Moyen-Orient.

Un réseau de transports lui aussi efficace et bon marché

Pour parcourir le pays ou vous évader de Thaïlande… bus, train ou avion, à vous de choisir !

La Thaïlande bénéficie d’un réseau de transport bien développé et très complet : routes, chemins de fer et vols intérieurs vous permettront de vous déplacer aisément à travers le pays, afin d’en découvrir toutes les richesses.

Bangkok BTS Skytrain

Si vous possédez une voiture, vous pourrez emprunter les confortables routes nationales qui relient toutes les principales villes entre elles, et dont le maillage est relativement dense. Le réseau de « routes secondaires » est lui aussi en bon état, même si quelques nids de poules ne sont pas à exclure. Dans certaines campagnes reculées, les petites routes peuvent parfois être en assez mauvais état, voire pas encore goudronnées, et mieux vaut alors un 4×4 pour s’y aventurer. Le prix du litre d’essence en Thaïlande est voisin d’un euro (soumis aux fluctuations du cours du brut).

Mais il est aussi tout à fait possible de vivre sans voiture en Thaïlande. Pour circuler dans le pays, sur des distances variant le plus souvent de 100 à 1 000 km, l’avion, le train ou le bus sont autant de solutions possibles. Sachez que de manière générale, les bus pour les trajets de longue distance sont très confortables, et qu’ils représentent donc une bonne alternative au train. Pour vous faire une idée des prix des transports, reportez vous à nos exemples de prix dans la rubrique consacrée au coût de la vie. Mais pour ne donner ici qu’un exemple, pour aller d’Udan Thani (une ville importante du Nord du Pays) à Bangkok (565 km), comptez environ 10 € en bus (bus très confortable, avec de larges sièges inclinables), et le même prix pour un trajet en train (1ère classe). En avion, vous trouverez des vols à partir de 35 € (aller simple, taxes incluses). Comme vous pouvez le voir, les vols intérieurs en Thaïlande sont très bon marché, et les aéroports nombreux. Les sites des compagnies aériennes sont généralement très bien faits, traduits en Anglais, et permettent de réserver facilement des billets en ligne. Il est donc aussi très facile de se déplacer par ce moyen.

A l’intérieur des villes, les taxis ou le scooter sont souvent les meilleures solutions.

A part à Bangkok, où vous pourrez emprunter le métro aérien (Sky Train) et le métro souterrain, qui desservent toutes les principales zones d’activités et de loisirs (abonnement mensuel : 10 €), les transports en commun ne sont pour leur part pas encore aussi développés en Thaïlande que dans les pays européens, et les bus urbains ne sont pas toujours très confortables, et surtout empruntés par les Thaïlandais. Pour les Européens, le meilleur moyen de transport sera souvent le taxi. Les taxis sont extrêmement bon marché en Thaïlande… vous pourrez traverser Bangkok pour 6 ou 7 € (en comptant les embouteillages…)… pour de plus petites courses, compter en moyenne 2 à 3 €… à Bangkok, préférez les « vrais taxis » aux touk-touks, généralement un peu plus chers et moins sûrs. Dans des villes comme Pattaya, Huan Hin ou Phuket (plus dangereux à Bangkok), la location d’un scooter peut aussi être un très bon moyen de transport, qui vous procurera une grande liberté. Comptez 3 à 4 € la journée.

Une offre commerciale moderne et diversifiée

Sia Paragon Shopping Bangkok

La Thaïlande est réputée pour son commerce de rue et ses marchés (de jour et de nuit), très appréciés des touristes. Vous pourrez évidemment en profiter si vous résidez en Thaïlande.

Mais pour ceux qui apprécient la modernité, le luxe, les marques, les restaurants à thème, les complexes de cinéma… vous trouverez tout cela en Thaïlande, dans les nombreux « shoppings malls ». Bangkok est évidemment la ville où  l’offre commerciale est la plus développée. Les centres commerciaux de Bangkok sont plus grands et plus modernes que la plupart des centres commerciaux que vous trouverez en France ; à tel point qu’ils attirent les touristes du monde entier ! Si les prix pratiqués pour les produits de marque sont généralement équivalents à ceux que vous trouverez en Europe, vous pourrez aussi y faire de très bonnes affaires. Après Bangkok, Pattaya est la ville qui offre le plus grand choix de commerces, avec notamment le Central Festival, un des plus grands shopping-mall d’Asie du Sud Est, ouvert début 2009 : 240 000 m², 370 boutiques internationales, une zone de loisirs comprenant 16 pistes de bowlings et 10 cinémas, une offre de restauration extrêmement diversifiée (« self-service », restaurants à thème…).

Les amoureux du shopping ne seront donc pas en reste en Thaïlande.