Où pêcher en Thaïlande ?

Depuis plusieurs dizaines d’années, le Royaume de Thaïlande voit sa production aquacole augmenter de manière plus ou moins variable. Elle a atteint près de 900 000 tonnes en 2015. La croissance de ce marché favorise au sein du pays un loisir très apprécié des touristes et résidents : la pêche.

Bonne nouvelle pour les amateurs et les professionnels, il est possible de pêcher à de nombreux endroits en Thaïlande. Pêche en eau douce, en eau de mer, pêche au gros, du bord ou en pleine mer… Beaucoup d’opportunités s’offrent aux professionnels tout comme aux amateurs sur l’ensemble du territoire.

.

Pêcher à Bangkok et dans sa province

A environ 30 minutes en voiture du centre de la capitale a été créé le Bungsamran Fishing Park, où l’on peut faire de la pêche au gros. C’est un grand lac entouré de bungalows privés pour pouvoir pêcher tout en étant installé à l’abri du soleil. En arrivant, il faut louer le matériel et engager un voire plusieurs guides de pêche si vous êtes nombreux. Ces derniers vont se charger de la préparation du matériel et de l’installation de la ligne : monter les lignes, accrocher les appâts, décrocher l’hameçon, etc. Ainsi, le pêcheur n’a plus qu’à tirer les poissons hors de l’eau dès qu’ils mordent à l’hameçon, et ne vous méprenez pas, c’est du sport ! Il suffit de voir leur taille et leur poids. Le lieu pratique également la politique du « catch and release » : une fois le poisson ferré, il faut le relacher, afin de mieux garantir l’équilibre du lac. Un succès de pêche garanti pour les experts et pour les débutants, seuls, entre amis ou en famille.

Bungsamran Fishing Park, 21/596 Soi Navamin 42 Navamin Rd | Bungkum Bangkapi, Bangkok 10240, Thaïlande

.

Pêcher à Phuket

Phuket est très connue dans le Royaume pour ses parties de pêches au gros et il ne vous sera pas difficile d’y trouver des magasins spécialisés ainsi que des organismes de séjours, sorties de nuit et journées en mer consacrés à la pêche. C’est un des lieux en Thaïlande qui se consacre le plus à la pêche. Chaque année est organisée une compétion de pêche : Phuket International Sportfishing Tournament (P.I.S.T.). Trois jours durant, les pêcheurs s’affrontent et trois prix sont remis à la fin de l’épreuve. Le premier revient à l’équipe qui a gagné le plus de points (les points se mesurent au poids total des poissons pêchés lors des trois jours). Le second est remis à l’équipe qui a pêché le plus gros poisson. Enfin, un « special price » est conféré à l’équipe qui libère le plus de marlins et de makaires. Pour cette compétition, le matériel n’est pas loué, il faut enregistrer son propre bateau pour participer. La pratique du « catch and release » est également appliquée, il faut relâcher les prises indemnes. On relâche donc la plupart des gros poissons, mais les plus petits sont souvent gardés pour se ravitailler avec un petit barbecue bien mérité sur le bateau. Un moment de convivialité entre deux prises.
Si cette compétition vous intéresse et que vous souhaitez vous inscrire, sachez qu’elle aura lieu les 23, 24 et 25 novembre prochains à Phuket. Les inscriptions s’effectueront le 22 novembre de 16h à 19h au Tamarind Bar & Grill. Toutes les informations se trouvent en anglais sur leur site ici.

.

Pêcher ailleurs en Thaïlande

D’autres endroits sont très réputés pour les opportunités de pêche. Koh Samui est par exemple considérée comme idéale pour pratiquer le « fishing », et de nombreuses companies locales proposent des tours en mer autour de cette île et des îles voisines, souvent en groupe pour rencontrer d’autres passionnés. Pour la pêche du bord, de nombreux internautes recommandent sur des forums Koh Sukorn, Koh Maak et les environs de Trang, où l’on trouve calmars, dorades, et bien d’autres choses. Pattaya offre quand à elle de bons emplacements pour une pêche à la morue notamment. Le matériel est à adapter en fonction des espèces que l’on souhaite attraper : barracudas, méroux et espadons voiliers sont chacun différents. Si vous vous trouvez loin de la mer, vous ne serez pas en reste. De nombreux lacs et rivières réservent raies d’eau douce, poissons chats, calmars, etc.

Un point est cependant important à souligner sur la pêche en Thaïlande. Il est fortement déconseillé de pêcher en mer lors de la période de la mousson, de juin à octobre. En effet, la météo étant plus capricieuse, nous ne sommes pas à l’abri de conditions climatiques plus dangereuses. La prudence doit être le maitre mot de ces excursions, surtout pour les pêcheurs amateurs.