Questions fréquentes

share on:

Parmi les nombreuses demandes que nous recevons tous les jours sur le site www.retraite-en-thailande.com, certaines questions reviennent régulièrement. Bien que la plupart des réponses se trouvent sur le site Internet, nous apportons ici des réponses détaillées aux questions les plus fréquemment posées…

ACHAT

Puis-je être pleinement propriétaire de mon logement en Thaïlande ?

Quels sont les frais liés à un achat immobilier en Thaïlande (frais de notaires ? frais d’agences ?)

Quelles sont les taxes sur l’immobilier en Thaïlande ?

LOCATION

Combien coûte une villa 2 ou 3 chambres en bord de mer ? J’ai entendu dire qu’on pouvait louer une villa de rêve pour 300 € / mois… est-ce le cas ?

Puis-je louer un appartement ou une villa sur une courte durée ?

Y a-t-il des frais d’agence en Thaïlande ?

VIE EN THAILANDE

Nous sommes un couple. Le revenu minimum pour le visa retraite (1 500 € / mois environ) est-il par personne ou par couple ?

Puis-je vivre avec 1 000 € par mois en Thaïlande ?

Les soins sont-ils remboursés par la sécurité sociale en France ?

ACHAT

Puis-je être pleinement propriétaire de mon logement en Thaïlande ?

Oui, si vous achetez un appartement dans un immeuble dont moins de 50% de la surface est possédé par des étrangers (ce qui est souvent le cas). Il est donc tout à fait possible d’être pleinement propriétaire de son logement en Thaïlande (appartement), et de bénéficier d’un titre de propriété à votre nom, délivré par le Land Department, département d’état officiel, qui administre l’équivalent du cadastre en France.

Si vous achetez une maison, vous ne pourrez pas être propriétaire du terrain. Mais vous pourrez bénéficier d’un bail de très longue durée sur le terrain (30 ans, la durée maximum d’enregistrement autorisée par la loi thaïlandaise à ce jour). Ce bail sera enregistré à votre nom au Land Department : c’est un droit protégé. La plupart du temps, le contrat de vente inclura des clauses de renouvellement (généralement 2, soit 90 ans au total).

Dans tous les cas, il est important de vous faire accompagner par des professionnels si vous décidez d’acheter en Thaïlande : un agent immobilier fiable dans un premier temps, qui pourra vous exposer le cadre réglementaire général et vous orienter vers un produit adapté à vos attentes. Les conseils d’un avocat sont ensuite recommandés pour procéder aux formalités (vérification des contrats, transfert de propriété pour un appartement ou enregistrement du bail pour une maison).

Quels sont les frais liés à un achat immobilier en Thaïlande (frais de notaires ? frais d’agences ? taxes ?)

Il n’y a pas de frais d’agence en Thaïlande. Ils sont toujours inclus dans le prix affiché par le vendeur.

Il n’y a pas non plus de frais de notaires en Thaïlande, car il n’y as pas de notaires. Les transferts de propriétés ou l’enregistrement des baux de très longue durée pour les terrains des maisons s’effectuent directement auprès du Land Department. Il y a des taxes de transfert / d’enregistrement. Ces taxes varient en fonction du type de bien, de son âge et de la législation en vigueur, mais elles représentent, en général, entre 2.5% et 6% du montant de la transaction. La législation ne précise pas toujours si ces taxes sont à supporter par le vendeur ou l’acheteur. Dans les faits, elles sont souvent partagées équitablement entre les deux parties, mais cela doit être spécifié dans le contrat de vente.

Il est donc toujours conseillé de vous attacher les services d’un avocat : il vérifiera pour vous les contrats, pourra vous représenter au Land Department et, le cas échéant (le plus souvent dans le cas d’un achat sur plan), mener une due diligence (vérification du titre de propriété, vérifier que le terrain est bien constructible, qu’il bénéficie bien d’accès réglementaires…). En fonction de l’étendue de la mission que vous lui confierez, comptez entre 500 € et 2 000 € de frais d’avocats.

Quelles sont les taxes sur l’immobilier en Thaïlande ?

L’immobilier en Thaïlande, contrairement à la France est très faiblement fiscalisé.

Pour commencer, il n’y a pas l’équivalent de la taxe d’habitation.

Il y a deux taxes liées à la possession d’un terrain, et d’un bien immobilier, mais dans les faits, elles concernent rarement des étrangers achetant une résidence secondaire en Thaïlande :

– La « Local Develoment Tax » s’applique aux propriétaires terriens… et donc, ne concerne pas les étrangers. En effet, si vous êtes propriétaire d’une maison mais que vous louez le terrain (voir « Puis-je être pleinement propriétaire de mon logement en Thaïlande ? »), vous ne serez pas redevable de cette taxe. Vous ne serez pas non plus redevable de cette taxe si vous êtes propriétaire d’un appartement.

– La « House en Land Tax », qui s’appliquent aux propriétaires d’une maison ou d’un appartement qui n’occupent pas leur logement comme leur résidence, mais le louent, ou l’utilisent à des fins commerciales (bureau).

Concrètement, si vous faîtes l’acquisition d’un bien immobilier en Thaïlande dans le but de l’occuper, toute ou partie de l’année, vous ne paierez aucune taxe.

LOCATION
Combien coûte une villa 2 ou 3 chambres en bord de mer ? J’ai entendu dire qu’on pouvait louer une villa de rêve pour 300 € / mois…

Un reportage diffusé sur TF1 en 2009 montrait un couple français qui louaient une villa à Kho Samui avec vue mer pour 300 €/mois… le reportage présentait cette maison comme une villa de rêve. Il faut relativiser, et savoir que cette villa était en réalité une petite maison située dans une zone reculée de l’île, accessible par une route difficile, quasiment impraticable par temps de forte pluie (la saison des pluies durant à Koh Samui presque 6 mois par an…). Par ailleurs, le reportage ne montrait que la terrasse de la maison, pas l’intérieur. A ce prix là, il ne faut pas s’attendre à un niveau de confort optimal.

Il est possible de louer une maison en Thaïlande pour 300 ou 400 €/mois. Mais on parlera maison à la campagne, et de qualité moyenne (cloisons peu épaisses, salle de bain et cuisine ne correspondant pas aux standards modernes, maison isolée ou dans un voisinage populaire thaïlandais, petit terrain…). Il est aussi important de savoir que ces maisons, qui ne correspondent pas aux attentes de la majorité des occidentaux, sont rarement proposées par des agences immobilières étrangères mais par des agents thaïlandais ou bien directement par les propriétaires. Ce n’est donc pas le type de biens que l’on peut facilement identifier et réserver facilement par Internet, par exemple. Si vous recherchez ce type de maison, il vous faudra faire des recherches par vous-même sur place.

Pour une villa moderne avec 2 chambres et une piscine privative, proposant tout le confort moderne, bien située dans une station balnéaire agréable, dans un environnement sécurisé et bien desservi, il faut compter au minimum 1 000 € par mois (possibilité de négocier pour les contrats de longue durée).

Pour 1 500 à 2 000 €, vous aurez accès à des villas 3 ou 4 chambres avec piscine, dans des résidences de très bon standing, proposant souvent des services, un restaurant…

Enfin, sachez que les très belles villas offrant une vue mer sont généralement beaucoup plus chères… elles se situent sur les îles de Samui et Phuket et sont le plus souvent proposés pour des locations de vacances, à des prix souvent supérieurs à 200 €… la nuit ! Trouver une villa avec vue sur mer avec un petit budget, et toujours à moins de s’orienter vers des maisons de qualité moyennes dans des zones isolées, est quelque chose de difficile.

Puis-je louer un appartement ou une villa sur une courte durée ?

Oui. La plupart des propriétaires privilégient les locations à l’année, mais il est possible de trouver des locations sur des durées plus courtes. La plupart du temps, il s’agit d’appartements ou de maisons meublées, dans de résidences avec services, adaptées au séjour de courte durée.

Y a-t-il des frais d’agence en Thaïlande ?

Non. Les frais d’agence sont inclus dans les loyers communiqués par les propriétaires.

VIVRE EN THAILANDE
Nous sommes un couple. Le revenu minimum pour le visa retraite (1 500 € / mois environ) est-il par personne ou par couple ?

Le revenu mensuel minimal exigé pour l’obtention d’un visa retraite d’un na renouvelable est de 1 500 € environ (65 000 bahts) pour une personne. Mais si vous êtes un couple marié, il est possible de ne faire qu’un seul visa retraite et de rattacher l’épouse au visa de l’époux (ou inversement).

Pour plus de détail, contactez l’ambassade de Thaïlande en France :

Ambassade Royale de Thaïlande, PARIS

8, rue Greuze – 75 016 PARIS

Tel : 01 56 26 50 50

Fax : 01 56 26 04 45

Les service des visa est ouvert du lundi au vendredi de 9h30 à 12h

Pour vous faire assister dans vos démarches (service payant), vous pouvez aussi contacter : juridique@retraite-en-thailande.com

Puis-je vivre avec 1 000 € par mois en Thaïlande ?

On peut vivre avec 1 000 € par mois en Thaïlande (de nombreux Thaïlandais vivent avec beaucoup moins et sont très heureux), mais il faut bien comprendre que vivre « comme un thaïlandais » ne s’improvise pas.

En effet, pour vivre en Thaïlande avec moins de 1 500 € par mois (et si vous devez payer un loyer), il faut être prêt à sacrifier un certain nombre d’habitudes occidentales, notamment d’un point de vue alimentaire tout d’abord, car les produits importés (vin, fromage…) sont plus chers qu’en France, et si votre budget est limité, vous mangerez majoritairement thaïlandais. Il faut aussi savoir que si votre souhait est de louer un logement avec un budget inférieur à 500€/mois, il faudra vous orienter vers des petits appartements, ou si vous voulez une maison, vivre dans des quartiers traditionnels, où il y a très peu d’étrangers… pour les personnes qui connaissent pas ou peu la Thaïlande, l’intégration peu s’avérer compliquée. Par ailleurs, cela peut poser le problème du visa… si vous ne justifiez pas de revenus nécessaires pour le visa retraite, il vous faudra alors effectuer des allers-retours tous les 3 mois pour faire renouveler votre visa touriste, avec le risque qu’il soit un jour refusé. Enfin, ayez en tête le prix des billets d’avion si vous voulez rentrer en France de temps en temps.

Globalement, si vous gagnez moins de 1 500 € par mois, que vous n’avez pas de capital pour éventuellement acheter un logement en Thaïlande, et que vous n’avez aucune connaissance dans le pays, envisager une installation sur le long terme est peut-être un pari risqué… surtout si vous ne parlez pas bien Anglais. De nombreux étrangers disposant de revenus modestes décident de s’installer en Thaïlande, mais ceux qui réussissent leur intégration ont souvent une petite amie thaïlandaise, ou une bonne connaissance du pays pour y être venu plusieurs fois en vacances et savent donc ce que signifie de vivre dans les milieux traditionnels thaïlandais. Ou bien, ils ont un capital (issu d’un héritage, de la revente d’une maison…) qui leur permet d’acquérir un beau logement en Thaïlande et de ne pas avoir à payer de loyer (qui est le poste de dépense le plus important).