Retraite en Thaïlande : quel budget ?

La retraite en Thaïlande, ça fait rêver beaucoup d’entre nous : vivre au paradis, se réveiller et ouvrir les yeux sur un pays d’exception … Que souhaiter de plus ?  Mais le paradis possède aussi ses réalités, notamment budgétaires… Alors quel budget prévoir pour passer sa retraite en Thaïlande ? 

Visa & démarches administratives

Le visa nécessaire pour passer sa retraite en Thaïlande est le visa O-A. Afin de l’obtenir, certaines conditions sont nécessaires. Il est nécessaire d’avoir 50 ans ou plus et d’être retraité. Pour obtenir ce visa, il faut compter au niveau budget :

  • Un dépôt bancaire de 20 000 € par demandeur à présenter sous forme d’une attestation bancaire récente (original) Attention : à partir de la 2e demande de ce type de visa auprès de l’Ambassade, un dépôt bancaire de 800 000 bahts dans une banque en Thaïlande est obligatoire, et à présenter sous forme d’une attestation récente ou d’un carnet bancaire bien actualisé (moins d’un mois)*

*Source : Ambassade Royale de Thaïlande

Transport & billets d’avion

Pour aller en Thaïlande, il est évidemment nécessaire de prendre l’avion. Il faut par conséquent compter aux alentours des 1000€ pour financer un aller-retour vers le royaume de Siam. Une fois sur place, vous pouvez faire le choix d’acquérir une voiture ou un scooter mais si vous n’êtes pas à l’aise à l’idée de conduire sur les routes déjantées, il vous faudra prendre en compte un budget transport (à organiser en fonction de votre mode de vie bien évidemment).

Si vous souhaitez également effectuer un déménagement, la location d’un container ou d’une partie de ce dernier sera nécessaire. Les coûts de transport et de taxe d’importation peuvent grimper rapidement alors assurez-vous de vous être bien organisé au préalable.

Vie & dépenses quotidiennes

  • Logement

La catégorie logement dépend fortement du confort dont vous souhaitez disposer. En dehors de Bangkok, il ne sera pas difficile de trouver des appartements bien situés et à un prix très correct. Les prix seront bien moins chers qu’en France pour ce qui s’agit des villas avec piscine, mais une organisation sur le long terme est nécessaire.

  • Dépenses du quotidien

La vie en Thaïlande est, comme sa réputation l’indique, très abordable et bon marché. Ainsi, ce n’est pas la nourriture qui vous coutera cher ! Cependant, vos dépenses dépendront de vos goûts : manger tous les soirs dans des petits marchés locaux ou cuisiner vous même reviendra à bien moins cher que d’aller dans des restaurants chics.

  • Factures & impôts

Là encore, les factures dépendront de votre consommation personnelle et de votre logement. Les factures d’eau en Thaïlande sont très peu chères, cependant pour ce qui touche à l’électricité, les prix peuvent très rapidement grimper.

Il est possible de vivre en Thaïlande avec un revenu très bas. Cependant, il faut prendre en compte les potentielles activités qu’un retraité peut souhaiter exercer comme par exemple le golf, les restaurants, les voyages, etc. A terme, certaines activités seront plus que nécessaires pour vous créer un réseau d’amis et de contacts. La retraite en Thaïlande, c’est aussi prendre en compte dans son budget les dépenses « extras ».